Les ronfleurs chroniques présenteraient des déficiences cognitives précoces

Selon une étude américaine, les personnes souffrants de troubles du sommeil pourraient développer des déficiences cognitives comme la maladie d’Alzheimer plus tôt que la moyenne.